10 signes pour savoir si on est tombé amoureux d’une idée ou d’une personne

10 signes pour savoir si on est tombé amoureux d’une idée

Il arrive souvent qu’on se croie amoureux d’une personne alors qu’on est amoureux d’une idée. Autrement dit, on n’aime que l’image d’un idéal qu’on projetait sur cette personne. Un amour qui existe plus dans nos têtes plutôt que dans nos cœurs.

La vérité est que nous pouvons tomber amoureux du « potentiel » de quelqu’un aussi facilement que nous le pouvons pour sa « réalité ». Dès lors, comment savoir qu’il s’agit bien de l’amour plutôt que de l’attachement, de la projection ou de l’espoir. Comment savoir si vous confondez entre « qui vous aimeriez qu’il (elle) soit » et « qui il (elle) est vraiment » :

Voici 10 signes pour savoir si vous êtes tombé amoureux d’une idée:

  1. Vous êtes plus amoureux lorsque vous n’êtes pas ensemble.

Si votre relation se porte mieux, ou pour être honnête, si elle existe davantage sur les textos et à distance alors qu’il n’y a aucune raison de ne pas passer du temps ensemble, alors il y a anguille sous roche. Vous êtes probablement confronté au plus grand signe que vous êtes amoureux d’une idée que vous vous faites que de la personne.

Bien évidemment, cela ne s’applique pas aux couples qui sont à distance de par la réalité des choses. Cela concerne les personnes qui n’ont pas de contrainte à se rapprocher pour être les unes avec les autres, mais qui ne le font pas. Autrement dit, des personnes qui font le choix conscient ou inconscient de prendre leur distance.

 

  1. Vous ne vous entendez pas vraiment lorsque vous passez du temps ensemble.

Lorsque vous passez du temps ensemble, que se passe-t-il à la fin ? Vous partez excité et paisible ? Cela éclate-t-il toujours en une dispute ? Avez-vous besoin de temps seul assez rapidement ? Êtes-vous gêné par sa présence ou l’inverse, se sent-il (elle) comme un fardeau ?

C’est un autre signe majeur que vous pourriez être plus amoureux d’une idée que vous vous êtes fait de cette personne.

Bien que tous les couples se disputent et se sentent parfois tendus, cela ne devrait pas être la règle, mais plutôt l’exception. Si vous ne pouvez pas passer du temps sans vous énerver, la vérité est que vous n’êtes peut-être pas aussi compatible que vous le pensez.

 

  1. Vous ne voudriez pas les avoir comme ami.

Si cette personne n’était qu’une personne avec laquelle vous n’aviez aucun lien romantique ou sexuel, voudriez-vous simplement passer du temps avec elle en tant qu’ami ?

Si la réponse est : « absolument pas », alors vous êtes absolument incompatibles. Il peut être difficile de les imaginer sans l’influence du désir que vous ressentez, mais s’ils ne sont pas le genre de personne avec qui vous voudriez passer du temps ou s’ils ne remplissaient pas leur rôle de partenaire, alors ils pourraient ne pas être tout à fait la personne que vous espérez être.

  1. Vous ne voudriez pas collaborer avec eux en tant que collègue.

Dit autrement, voudriez-vous ou non travailler avec eux ? C’est peut-être une façon très technique d’y penser, mais si c’est une personne avec laquelle vous ne voudriez jamais collaborer continuellement dans « un partenariat prospère » ? Est-ce des personnes en qui vous auriez confiance ? Faites-vous confiance à leur vision ou à leur opinion ? Souhaitez-vous travailler avec eux à quelque titre que ce soit ?

Si la réponse est un «non» dur à l’une des questions qui précèdent, c’est un autre signe qui ne trompe pas. Vous êtes amoureux d’une idée plutôt qu’autre choses.

 

  1. Vous avez d’énormes différences dans vos valeurs, vos priorités ou vos projets.

Quand on est jeune, on suppose que l’amour vaincra tout et que les sentiments sont tout ce qui compte. En prenant de la bouteille, vous commencez à réaliser que l’amour ne suffit pas, la compatibilité doit également être présente.

La compatibilité est plus qu’un simple « nous nous entendons en général », c’est aussi « y a-t-il suffisamment de similitudes entre la façon dont nous voulons vivre nos vies ? »

S’il y a des différences majeures et distinctes dans ce que vous voulez pour l’avenir (où vous voulez vivre, la chronologie de votre relation, enfants ou pas d’enfants, religion ou pas de religion, etc.), il se peut que vous souhaitiez aborder cette question avant d’aller plus loin.

 

  1. Ils vous ont dit explicitement qu’ils n’allaient pas s’engager.

Parfois, les gens nous disent la vérité sur qui nous sommes et nous n’écoutons tout simplement pas.

C’est une chose courante d’entendre des gens dire qu’en regardant en arrière, ils savaient que la relation se déroulerait comme elle le faisait parce que l’autre personne leur avait plus ou moins dit que ce serait le cas.

Des phrases comme «tu ne devrais pas me faire confiance» ou «je ne cherche rien de sérieux pour le moment» sont des signes qu’ils ne s’intéressent pas vraiment à toi, mais qu’ils sont quelque peu intéressés par quelque chose que tu peux leur offrir. Si les choses sont ainsi, ils vous garderont pour combler un besoin, mais ne combleront pas le vôtre en retour.

 

  1. Ils vous donnent des signaux extrêmement mitigés.

Si vous ne savez pas où ils en sont, la réponse est « non ».

La réponse est non, même si vous avez une longue liste de raisons pour lesquelles cela devrait être « oui ». La réponse est non, même si vous êtes absolument certain que cette personne était destinée à être avec vous, que vous avez une connexion électrique unique dans la vie, et ainsi de suite.

La réponse est non, à moins que cette personne ne s’engage envers vous sur le moment et se comporte avec vous d’une manière respectueuse et qui honore votre dignité, votre intégrité et votre présence dans une relation.

Sinon, ils ou vous avez trop peur d’accepter cette réalité.

Lire également: 27 signes que vous êtes une femme qui a une forte personnalité

  1. Vous sabotez tout effort pour faire avancer la relation.

Parfois, lorsque nous ne voulons pas accepter que nous ne voulions pas d’une relation, nous nous autosabotons inconsciemment au lieu de faire une rupture nette.

Vous pourriez voir ces comportements en vous-même ou chez votre partenaire.

Quoi qu’il en soit, vous constaterez probablement que vous sabotez les efforts pour emménager ensemble ou que vous passez à l’étape suivante d’une manière ou d’une autre. C’est parce qu’au fond, vous savez que ce n’est pas ce que vous voulez, mais vous n’êtes pas prêt à l’accepter. Vous n’êtes pas prêt à quitter votre zone de confort !

 

Avoir une véritable relation amoureuse, c’est difficile, et se rendre compte qu’on est incompatibles et l’admettre, c’est encore plus difficile.

 

  1. Au fond, vous savez que ce n’est pas La personne, mais vous avez peur de la suite.

La raison pour laquelle nous nous accrochons aux personnes qui ne sont pas bonnes pour nous est que nous avons peur de ce qui nous attend (ou pas) dans nos vies.

Ces gens nous soutiennent, ils agissent comme des ancres pour nos navires jouant à la fois le rôle de sauveteur et de stabilisateur. Ils nous font penser que nous avons un plan. Ce qu’il faut réaliser, c’est qu’une autre personne ne peut pas être notre «choix». Une autre personne peut emprunter un chemin parallèle au nôtre, mais si nous ne savons pas où nous allons, nous risquons de marcher le long du leur, de ne jamais trouver qui nous sommes vraiment ou ce que nous voulons vraiment.

Nous nous accrochons plus à de mauvaises relations lorsque nous sommes terrifiés par l’incertitude du futur de notre vie.

Au lieu d’essayer de déterminer si vous êtes fait pour quelqu’un ou non, essayez de comprendre ce qui est destiné à vous.

10. Vous avez peur de tomber dans le vide et vous n’arrivez pas à l’admettre.

Avoir une véritable relation amoureuse, c’est difficile, et se rendre compte qu’on est incompatibles et l’admettre, c’est encore plus difficile.

Si vous entendez votre conjoint (e) vous dire « Tu n’es plus là comme avant, nous ne faisons plus beaucoup de choses ensemble…», vous venez de redécouvrir l’amour de votre partenaire. Si vous vous rendez compte que vous cherchez inconsciemment à combler un vide, dites-vous que vous n’êtes pas amoureux (se) de l’autre pour ce qu’il est, mais pour la place qu’il pourra occuper dans notre vie.  ⁠ Osez le changement !